MENUREJOINDRE L'ÉQUIPE

Katy Perry – Bon Appétit, rituel occulte de l’élite ?

Posté le 29-06-2017
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Dans le clip de Katy Perry : “Bon Appétit” sorti le 12 mai 2017, celle-ci est “cuisinée” par des chefs et propose un repas à une foule d’invités d’élite. Ce clip fait directement allusion à d’étranges rituels ainsi qu’aux pratiques de l’élite, notamment à la célèbre soirée des Rothschild en 1972.

Environ une semaine avant la sortie du clip “Bon Appétit” de Katy Perry, le site vigilantcitizen.com a écrit un article intitulé What’s Happening to Katy Perry, où il explique comment Katy Perry a subit un processus de transformation – qui confirme qu’elle est fortement contrôlée par l’élite. De temps en temps, une célébrité spécifique est “choisie” pour faire parler d’elle, susciter la controverse et gêner les gens avec des bêtises bizarres. Katy Perry est l’une des chanteuses/compositeurs les plus populaires aux États-Unis. La vidéo de “Bon Appétit” serait sortie (selon le site vigilantcitizen.com) pour confirmer le statut de Katy Perry : Esclave de l’industrie.

“Bon appétit” est l’un de ces clips qui laisse dans le subconscient des téléspectateurs un arrière-goût désagréable, un sentiment de malaise. Est-ce dû à la célébration manifeste du cannibalisme dans ce clip ? En effet, mais aussi, il y a beaucoup plus. La vidéo représente en réalité K. Perry subissant un processus pénible de torture, d’exploitation et de déshumanisation. Elle est ensuite utilisée pour attirer les autres dans ce système.

Les fans de Katy Perry pourraient dire : “Frère, le cannibalisme est une métaphore pour le sexe. Ce n’est pas les Illuminati, tu ne comprends pas”. Frère, je comprend. Tout le monde le comprend. Avec des phrases comme “Got me spread like a buffet” (Je me suis répandue comme un buffet), même les jeunes enfants peuvent le comprendre. La chanson montre clairement le fait de faire ça avec un maximum de personnes (cannibalisme). Comme si cela n’était pas assez dégénératif pour les jeunes spectateurs, la vidéo se transforme en rituel cannibale.

Commençons déjà par regarder le clip une première fois.

Dans Bon Appétit, Katy Perry n’est pas traitée comme un être humain, mais comme un morceau de viande. Je ne parle pas simplement d’être utilisé pour le plaisir. Elle est traitée comme un morceau de viande réelle et littéraire qui n’a aucune valeur, pas d’âme. Elle est même maltraitée physiquement et semble être cool avec ça. C’est comme si elle avait été complètement dissocié de la réalité et qu’elle était contrôlée par les manipulateurs (pour mieux comprendre ce dont il s’agit, lire l’article intitulé “Origins and Techniques of Monarch Mind Control” sur vigilantcitizen.com).

La vidéo commence par Katy Perry enveloppée en plastique, comme un morceau de viande dans le réfrigérateur, en attente d’être cuite. Les cuisiniers ont mis la main sur elle.

Elle est ensuite jetée dans de la farine tout en portant une robe qui rappelle la robe emblématique de Marilyn Monroe. Katy Perry porte également des cheveux blonds semblables à Monroe. Dans l’article “The Hidden Life of Marilyn Monroe, the Original Hollywood Mind Control Slave”, le site vigilantcitizen.com a expliqué que Monroe était le “prototype” du programme “Beta Kitten“. Les “étoiles” choisies pour promouvoir ce système (comme Katy Perry) sont nécessaires pour imiter Monroe à au moins un point de leur carrière. Katy Perry l’a fait plusieurs fois déjà. La scène de la farine implique donc une réfèrence à la programmation “Beta Kitten” (la création d’un esclave Beta).

Est-ce que c’est triste ? Bien sûr ça l’est. Mais l’élite qui régit l’industrie de la musique est folle, et la scène suivante confirme cette folle prémisse.

Katy Perry est ainsi saisie et tordue dans tous les sens par un groupe de cuisiniers. Est-ce une allusion au sexe en groupe (orgy) ? Elle est ensuite confronté à diverses situations douloureuses qui représentent sa transformation en esclave de l’industrie.

K. Perry est ensuite jeté dans de l’eau bouillante (marmite) alors que les chefs (alias les gestionnaires MK) versent du bouillon sur elle…

Ses cheveux longs sont coupés, une nouvelle personne est “créée”.

Ses cheveux sont taillés à l’aide d’une râpe. La création d’une nouvelle personne MK est un processus pénible. Dans les scènes ci-dessus, nous comprenons donc que la nouvelle coiffure de Katy Perry ne concerne pas seulement la mode – c’est le résultat final d’un processus de transformation qui lui a été contraint. En bref, les scènes ci-dessus représentent Katy Perry étant “préparée” par les gestionnaires MK pour aller plus loin dans le système de l’élite.

Lorsque l’on se penche plus en profondeur dans l’industrie, le silence est de la plus haute importance. La langue de K. Perry est symboliquement “brulée” pour représenter cela. Après ce long processus de transformation, Katy Perry est prête à être servie et est consommée par les invités d’élite de la fête.

K. Perry est le plat principal de cette soirée cannibale. La scène ci-dessus est la scène sémantique de la vidéo. Elle dit tout. Elle relie directement K. Perry et tout le symbolisme autour d’elle avec la puissance de l’élite de l’industrie de la musique et du divertissement.

La scène de table reflète directement des événements de la vie réelle organisés par l’une des occultistes les plus puissantes et les plus influentes d’aujourd’hui, à la fois dans le divertissement et la politique : Marina Abramovic.

Ci-dessus, Marina Abramovic et Lady Gaga lors d’un événement qui a eu lieu au Watermill Center en 2013. Dans cette image, elles se présentent devant une femme allongée dans ce qui ressemble à un bassin de sang. Les invités ont recueilli ce sang avec des cuillères pour le consommer. L’événement a été surnommé Devil’s Heaven.

Dans un autre événement de Marina Abramovic, les invités portent des blouses car ils participent à un simulacre du cannibalisme.

Par conséquent, l’élite a une attirance particulière pour le cannibalisme. Le fait que le clip de K. Perry soit le reflet des événements de l’élite, confirme qu’elle a été choisie pour promouvoir leur culture de la mort.

Cependant, la vidéo ne s’arrête pas là. Il y a une touche qui rend les choses encore plus bouleversantes.

Une barre de Pole Dance sort de la table et K. Perry commence alors à danser alors que Migos lui jette de l’argent. C’est vraiment une esclave “Beta Kitten”. Pendant que Katy danse comme une strip-teaseuse, les invités à la table sont attaqués, ligotés et maltraités par des chefs psychopathes.

Cette femme est attachée, les yeux bandés et on lui met une pomme dans la bouche.

Le haut de cette femme est déchiré. Cela n’est-il pas qualifié d’agression sexuelle ? Pourquoi ya-t-il ce genre de scènes dans des clips musicaux destinées aux plus jeunes ?

La vidéo se termine par Katy Perry sur le point de manger une tarte aux cerises contenant des parties du corps des invités. Pour résumer ce clip de fou qui vient d’arriver, K. Perry a été cérémonieusement utilisée pour attirer les gens (piège), c’est alors qu’elle fait une “danse féminine de célébration”. Les invités ont ensuite tués et cuits dans une tarte prête à être manger par K. Perry.

En conclusion

À en juger par le grand nombre de “Dislike” que cette vidéo a générée sur YouTube, on peut en conclure que beaucoup de gens n’aiment pas cette vidéo. L’élite créer volontairement des vidéos choquantes et déconcertantes pour continuer à repousser les limites de l’Humain. Elle se positionne dans des pratiques extrêmes, dégoûtantes et horribles, et cherche à les normaliser tout au long de la culture pop.

La vidéo de Bon Appétit représente symboliquement la transformation complète de K. Perry en un pion de l’élite, en la dépeignant comme un morceau de viande littéralement préparée par des chefs. La scène du repas et de la table fait allusion à l’un des rituels préférés de l’élite, qui met en évidence son dédain complet pour la vie humaine. Non seulement K. Perry a choisi de reconstituer ce rituel, mais elle est aussi utilisée pour attirer plus de personnes. Ces personnes peuvent facilement représenter les fans qui avidement “consomment” K. Perry et tout ce qu’elle fait. Ils sont attirés à manger cette merde comme si c’était un dîner nutritif. En réalité, c’est un poison qui est volontairement préparé à percer les esprits et à déformer les âmes. Bon appétit !

Source de l’article : vigilantcitizen.com
Traduction Freaky-Facts.fr

Analyse Clip/Musique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *