MENUREJOINDRE L'ÉQUIPE

Vaccin, effets bio-persistants et toxiques de l’aluminium

Posté le 18-07-2017
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Pourquoi vaccine-t-on tous les individus avec un seul et même traitement, alors qu’il y a autant de systèmes immunitaires différents que d’individus ?

Nous allons aborder à présent le sujet très controversé de la vaccination et du “lobby pharmaceutique”. En effet, dans une “médecine antérieure” nous pensions que les effets de l’aluminium étaient nuls, et nous pensions aussi que celui-ci était “solubilisé” au bout de quelques semaines après l’injection. Il n’en n’est rien de tout ça ! L’aluminium peut avoir des effets que l’on caractérise de “Bio-persistants”, c’est à dire que l’aluminium reste dans le corps, parfois des dizaines d’années après le vaccin et pouvant être la “cause” d’autres problèmes sanitaires.

“Il n’y a eu aucunes subventions sur le risque vaccinal, c’est à dire que le vaccin a été considéré comme ne posant aucun problème de sécurité” – Pr R. Gherardi

D’après les arguments avancés par les laboratoires, la présence de sel d’aluminium dans les vaccins servirait à “stimuler la réaction immunitaire et à augmenter la réponse de l’organisme”. En effet, les sels d’aluminium purifieraient les vaccins et les rendraient plus résistants en augmentant le taux d’immunité du sujet. Regardez plutôt cette courte vidéo datant déjà de 2012, dans laquelle le professeur Romain Gherardi explique, sur le plateau de télévision de le processus de la persistance dans le corps. Le docteur nous détail, qu’ils (lui et plusieurs autres chercheurs) ont fini par découvrir au détour d’un autre projet, que l’aluminium ne restait pas seulement proche de la zone de vaccination mais qu’il arrivait également à atteindre la zone cérébrale.

Le docteur Gherardi a été soutenu par l’AFSSAPS (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) tout au long du projet (sous forme d’echange) et ce jusqu’à terme. sa demande de subvention lui a été par la suite refusée sans qu’il n’en connaisse les motifs. D’ailleurs comme il l’indique au passage : “Il n’y a eu aucunes subventions sur le risque vaccinal, c’est à dire que le vaccin a été considéré comme ne posant aucun problème de sécurité”.

Si tu veux participer à la “Liberté de vaccination” !

Vidéos subversives sur le sujet


Un médecin dit toute la vérité sur les vaccins


Vaccination : inutile et dangereuse – Interview de Michel Georget, biologiste.

Sources et liens

vaccinssansaluminium.org
radins.com
infovaccin.fr

Médecine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *